Sous le soleil de Oaxaca

04 mai 2010

prête pour un nouveau départ !

De retour à la maison !! Quelle péripétie pour terminer ce voyage déjà rempli d'aventure : j'ai manqué un de mes vols pour mon retour !! J'ai donc du, avec une nouvelle amie qui a elle aussi raté la dernière section de ce long vol Oaxaca-Mexico-Atlanta-Montréal, passer un nuit improvisée sous les néons de l'aéroport d'Atlanta. Nous avons donc profité de cette petite extension pour partager nos photos de voyage avant de faire notre camp de base dans un racoin de l'aéroport pour y passer une courte, très courte nuit. Ensuite, surprise à notre arrivée à Montréal, pas de bagages !! J'ai reçu les miens cet après-midi, avec une bien triste surprise.. ma tortue n'a pas bien supportée les longues heures de vol et la délicatesse légendaire des ''gars aux bagages'' .. Elle a perdu un bout de queue. Je crois bien que sa vie n'est pas en danger, mais cette nouvelle apparence ne lui rend pas honneur.

Je suis tout de même très contente d'être rentrée au bercail. Mon amoureux. mes chats et mon lit me manquait beaucoup. Maintenant que j'ai retrouvé toutes mes bébelles, que mon lavage est fait et que j'ai finalement mangé les crevettes thaï, spécialité de mon chum dont de rêvait depuis plus d'un mois, je suis prête pour préparer mon prochain voyage !! Hé oui, pour mon anniversaire (et le sien) mon amoureux m'a fait le plus beau cadeau que j'ai jamais reçu !! Un voyage en Californie, en amoureux, seulement nous quatre !! C'est avec Bertrand et Sherpas, nos bonnes vieilles bécanes, que l'ont va sillonner les routes et les vignobles de cette région pittoresque de États Unis, tente, réchaud et sac de couchage comme seul bagage. Moins que 10 jours  avant le grand départ !! Gardez vous en ligne pour suivre cette nouvelle aventure sur mon blog !   

Posté par Cat-on-the-road à 21:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 avril 2010

Chiapas en photos

IMG_2427IMG_2494IMG_2577IMG_2596IMG_2318

Posté par Cat-on-the-road à 12:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2010

qu'un mot : wow !!

Nous avons découvert la fontaine de jouvence, le paradis terrestre !!! Très bien protégé par 6 heures sur une route plus que sineuse, en altitude dans les montagnes infiniment hautes et entourées par une jungle dence d'où personne ne pourrait s'en sortir sain et sauf à moins d'être copain avec le jaguar du coin ! Nous sommes à Zipolite.. C'est maintenant au son des vagues régulières qui se brisent sur une plage de sable blanc qui s'étend sur plusieurs kilomètres que nous laissons nos traces de pas dans cette farine chaude. Cette eau turquoise est ponctuée de quelques grands rochés qui sortent de l'eau tel des phares pour guider les bateaux. C'est vraiment grandiose !!

Demain sur le programme, journée mère-fille sur la plage et peut-être pour moi une sortie de plongé en palmes et tuba puisque je commence à avoir des fourmies dans les jambes !! Nous avons passé une fin de semaine chargée avec la visite des marchés populeux qui ont bien su dépayser ma mère et hier ce fut la visite de Monte Alban avec un guide extraordinaire !! Donc maintenant, nous quittons l'élément terre pour passer à la découverte des fonds marins !! J'ai bien hâte !!

Je vous promet des photos demain !!

Posté par Cat-on-the-road à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2010

Madame ouppssss !!

Je peux maintenant affirmer avec certitude que j,ai un trouble d,attention ou plutót un blocage psychologique qui m,empeche d,apprendre de mes erreurs !!! Étant certaine a 100% que mon autobus partait a 22h45,  j,ai prit tout mon temps pour marcher dans les petites rues colorées de San Cristobál, pour prendre un bon thé Chai dans un super beau café au décor enchanteur et pour finalement revenir a mon hotel, vers 20h, avec l,intention d,écrire tranquillement quelques courriels avant de me rendre a la gare. C,est alors que l,éclair de génie m,est venue de vérifier mon heure de départ question d,etre vraiment certaine. Et qu,est-ce qui était inscrit sur mon billet !? 20h !!! Mer.... !! et oui j,ai manqué mon autobus et j,ai du repayer pour un autre billet ! Ils savent comment faire de l,argent ici en tout cas !! Il me semble que c,est du déja vu tout ca.. mais bon, ca va surement m,arriver encore puisque je dois avoir un maladie rare qui fait que ma mémoire a court terme, dans le cas de situations comme celles-la, n,enregistre pas l,informations dans la section "apprendre de ses erreurs" !! Alors me voila pris ici encore pour un bon deux heures.. et maintenant que je suis rendue au terminal, pas question de retourner en ville avec mon méga sac a dos qui contient tellement trop de vetement pour ce que j,avais besoin. (Une autre preuve de cette partie vide de mon cerveau qui semble ne rien retenir !!)

Toute cette aventure a la Catherine ne vient pas changer le fait que j,ai eu beaucoup de plaisir ici !! C,est une région qui me ressemble plus que Oaxaca. Une ville bien plus petite, tres accueillante et plus de verdure. Les petites places que j,ai eu la chance de visiter était simplement magnifiques. Tout ce qu,on s,attend d,un paradis terrestre ! Je vais vous raconter plus en détails lorsque j,aurai mon ordi, avec les accents aux bonnes places ce sera plus facile a lire !! Je pourrai vous montrer quelques photos (je crois que j,en ai prit plus de 700 en cinq jours..) Je ferai un petit tri d,abord, ne vous inquietez pas !!

Alors maintenant sur le programme, 11 heures d,autobus, une sieste bien méritée en arrivant apres cette courte et inconfortable nuit sur les petites routes sinueuses des Chiapas, et ensuite, hop a l,aeroport pour aller chercher ma mere qui vient passer un beau 10 jours avec moi !! Un beau programme en vue, plus de détails bientot !

Posté par Cat-on-the-road à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2010

La Sainte paix !!

Finalement ! Après 40 jours et plus de 500 heures en communauté, dans le bruit et la musique, je vais pouvoir retrouver ma solitude et un peu de repos. Les Chiapas m'attendent !!! J'ai tellement hâte d'être dans l'autobus ce soir, livre en main, pour traverser les 10 heures de route qui me sépare de cet endroit qui semble tout simplement féérique ! Ma première journée sera plutôt tranquille, vu mon voyage de nuit où je ne crois pas dormir beaucoup.. Ce sera Tuxtla que je vais pouvoir découvrir dimanche. Je ne sais pas encore à quoi m'attendre pour cette petite ville, mais j'ai mon guide saura me faire découvrir toutes les beautés de cette région ! Ensuite, nous irons voir un Cayon qui, à ce qu'on me dit, est à couper le souffle !! J'ai tellement hâte ! Peut-être une saucette en vue, qui sait ? Pour mardi, ce sera une cascade d'eau tellement haute que ce n'est qu'une bruine qui tombe tout en bas, et le tout, à quelques pas de la jungle dense où il n'est vraiment pas conseillé d'y entrer seule à défaut de pouvoir en ressortir. La quatrième journée sera la visite de temple : Palenque et peut-être un autre dont j'oublie le nom. Il parait que c'est de très grand site, avec une histoire bien différente de ce qu'on peut trouver dans les châteaux de France.. Finalement, pour clore cette courte aventure, nous allons passer par les petits villages historiques pour y voir l'artisanat typique et les différentes facettes des Chiapas.

Le tout pour revenir à temps pour l'arrivée de ma mère qui viendra passer un beau 10 jours avec moi !! Alors les prochaines semaines s'annoncent des plus belles ! Pour ce qui est de ma tortue, j'ai travaillé sans relâche (jour et nuit littéralement) comme un projet de fin de BAC qu'on remet des les jours qui viennent ou une recherche où on se donne à fond. Il ne reste pas grand chose à terminer.. quelques petits symboles ici et là pour remplir le peu d'espace qui reste sans décoration. J'ai eu l'idée de faire, sur chacune des pattes, la représentation Zapotèque des animaux protecteurs de mes parents, mon frère et naturellement celui de mon amoureux. Donc, sur les pattes arrières, un aigle et une grenouille, représentant respectivement mon père et ma mère. L'aigle étant le symbole de la puissance et de l'émotion et la grenouille, le mouvement et la créativité. Sur les deux petites pattes avant, un jaguar pour mon frèro, symbole de l'instinct et de la force, et un chien, qui représente la fidélité, la passion et le don de soi, pour Alex.

Même si je n'arrive pas à tout terminer aujourd'hui avant mon départ, je vais avoir un petit quatre jours lors du départ de ma mère pour terminer, si bien sur je ne décide pas d'aller dans le désert rouge de Oaxaca (à peine deux heures de route pour se retrouver dans un décor lunaire !) Alors voilà ! je n'aurai pas mon ordi avec moi pour les quelques prochains jours, mais je vous redonne des nouvelles dès mon retour !!!

Posté par Cat-on-the-road à 09:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 avril 2010

Un chien peu commun

J’ai toujours aimé les animaux, même les plus laids et les plus mal en point. Comme je vous l’ai mentionné dans une autre nouvelle, les systèmes d’alarme ici sont tous des chiens que l’on laisse sur les toits des maisons. Pauvres bêtes ! Souvent sans abris pour pouvoir se protéger contre les intempéries, mais surtout contre des ardeurs du soleil, ils n’ont d’autre choix que de rester sur leur carré de béton en attendant que les journées passent. Ils n’ont jamais l’air très accueillant d’ailleurs, grognant au passage de chaque piéton et se jappant les uns après les autres d’un toit à l’autre.

Jacobo et Maria ont aussi leur chien d’alarme : Tépé. Jacobo en est très fier, malgré qu’il ne va jamais sur le toit pour aller le voir, ni pour s’en occuper non plus. C’est l’homme à tout faire de la maison qui s’en occupe, un peu à contre coeur je crois. Chaque jours, grippant l’échelle rafistolée de bois, il maugré après se pauvre Tépé qui est si content d’avoir de la visite. Moi qui aime tant les animaux, je l’ai naturellement prit en pitié, j’ai donc maintenant la tâche, depuis presque deux semaines, de gravir cette échelle de fortune chambranlante pour aller à la rencontre de ce vieux Tépé en lui amenant de l’eau et un peu de nourriture.

Il nous a fallu un certain temps adaptation, moi parce que je n’avais jamais vu un chien aussi laid, et lui parce qu’il n’avait jamais vu personne sur son toit à part cet homme peu amical. Le hic est que Tépé appartient à une race plutôt rare de chien Zapotèque. On les appelle entre autre les chiens éléphants, non par leur taille, mais plutôt parce qu’ils ont la peau d’un éléphant ! Pas un poil à part quelques cheveux sur le front par ci par là (qui le rend plutôt épeurant). Si vous avez déjà fait le typique tour d’éléphant dans un zoo quelconque, vous avez surement comme moi le souvenir désagréable de vos mollets se frottant contre cet peau rugueuse et sec. Ce cher Tépé à la peau en tout point identique. Pauvre bête ! Dans les temps anciens, les Zapotèques mangeaient ce type de chien. J’avoue que ça peut être un peu difficile de s’attacher à un chien comme celui-ci pour en faire son animal de compagnie.

IMG_1839

Tout ça pour dire que j’ai maintenant un nouvel ami ! Quand je traverse la cour avec un plat de restant de table bien rempli, on peut maintenant entendre un chant de joie venant du toit. Ça fait bien rire tout le monde. Ce dont je suis encore plus contente toutefois, c’est que voyant que quelqu’un s’intéressait à ce vieux Tépé (ou plutôt que maintenant tout le monde de l’atelier porte attention à ce mi-chien mi-éléphant), l’homme à tout faire, qui continuait d’aller sur le toit pour nettoyer un peu, s’amuse maintenant à lancer le jouet que Tépé lui laisse aux pieds.. Je me dis que si au moins cet homme peut, ne serait-ce que quelques minutes par jour, accorder un peu d’attention à ce chien laissé à lui même sur ce toit de béton, ça fera ça de gagner dans sa vie !

Posté par Cat-on-the-road à 09:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2010

Cent fois sur le métier...

IMG_1816IMG_1820IMG_1826

Voici le choix de position que j'ai dans une journée de 10 heures ! Une seule chose à ajouter : où sont les Robaxacet !!

IMG_1828Mais mes courbatures donnent quelque chose de bien ! Je suis maintenant une Zapotèquita en devenir...

Posté par Cat-on-the-road à 10:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mars 2010

Tamacolita !

J’ai finalement échangé mon papier sablé pour un pinceau !!! Je suis tellement contente de pouvoir me salir les doigts un peu. Ma tortue commence à prendre de la couleur.. Assez conventionnel comme début, vert pour le corps et orange brulé pour la carapace, mais avec les symboles qui commencent à apparaitre, je devrais pouvoir l’épicer un peu.

IMG_1811

Je n’ai pas beaucoup écrit ces derniers temps puisque je suis absorbée dans ces minuscules détails et tentant désespérément de faire des lignes aussi fines et aussi droites que possible en un seul trait. Plus je suis courbaturée à la fin de mes journées, mieux je peux évaluer la qualité de mes symboles ! Dur travail. Pour l’instant, ce que je peints n’a pas de signification particulière dans l’écriture Zapotèque. On appelle ces symboles des ‘’diamants’’ Zapotèques, qui servait à décorer le pourtour des écritures sacrées. J’ai pu avoir accès à la fameux bibliothèque cachée qui continent les quelques livres sur les symboles et leurs significations. Dommage que je ne comprenne pas le Zapotèque !

Pour le reste, je suis allée passer la journée de samedi à Oaxaca. J’ai finalement pu voir où se situait l’arrêt d’autobus, alors je suis maintenant autonome dans mes déplacements pour aller en ville. J’ai passé une super belle journée à me perdre dans les nombreux marchés couverts des petites rues de Oaxaca à passer de l’allée des vêtements finement brodés à l’allée des viandes étalées sur une nappe de plastique blanche tâchée de sang.. Quel contraste !

Je voulais d’abord me rendre au jardin botanique et au musée situé tout prêt, mais faire la rue Acalà sans entrer dans chaque petite boutique colorée et librairie d’art est une mission impossible pour moi. Ce qui fait que de traverser la ville m’a prit la journée ! Rendue finalement à destination, il était temps de revenir sur mes pas pour ne pas rentrer à la noirceur..

Je devrai donc y retourner !!!

Posté par Cat-on-the-road à 09:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 mars 2010

Patience et longueur de temps...

Je comprends de plus en plus ce qui justifie le prix plus élevé des oeuvres de Jacobo et Maria. Il y a tellement de travaille pour chaque pièce !! Hallucinant ! Après deux semaines et taille, 3 jours de sablage, 2 jours pour remplir les fissures, je ne suis même pas rendue à la couleur encore. Oufff. Ce matin, je dois maintenant installer une pâte colorée sur toutes les surfaces où j’ai dû réparer les fissures pour que la différence de couleur de bois ne paraisse pas lors de la première couche de peinture. Ensuite, je dois inévitablement re-sabler le tout encore et encore ! Je calcul que d’ici la fin de l’après-midi, je devrais surement pouvoir avoir un pinceau entre les mains.. Mais ça fait déjà trois jours que je le dis, donc je conclurai seulement une fois le fait accompli.

Pour le reste tout roule bien. J’ai décidé de prendre mes fin de semaine pour moi, question de ne pas me tannée du travail en atelier et surtout de cette vie intense en communauté. Je dois bien gérer mes énergies. C’est d’ailleurs une bonne ‘’drop’’ qui m’a fait prendre conscience que je devais ralentir un peu. 7 jours sur 7 à raison de 11 heures par jour, et souvent plus lors des nombreuses fêtes en soirée, c’est trop pour mon petit métabolisme de Québécoise qui se couche habituellement à 9 heure chaque soir ! Donc au menu en fin de semaine, une belle journée à vélo dans ce petit chemin pittoresque que nous avons fait en camionnette en début de semaine et pour dimanche, visite d’un jardin botanique, de deux musées et d’une galerie à Oaxaca.

Je vous en donne des nouvelles !

Posté par Cat-on-the-road à 09:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 mars 2010

Début d'un nouveau calendrier Zapotèque

21 mars, c’est le début d’un nouveau calendrier Zapotèque. Ce nouvel an amène un autre rituel vraiment intéressant ! En arrivant ce matin aux ateliers, j’ai cru remarquer que ce n’était pas comme à l’habitude, très peu de gens était présent et Jacobo semblait bien afféré à préparer ce qui allait être une grande offrande de fleurs. Sagement assise à la table pour sabler ma tortue, je l’ai aperçu s’agenouiller au fond de la cour, le grand bol en céramique rempli de fleurs et d’eau devant lui. Bien entendu, ma curiosité à tout de suite été piquée. Sans vouloir l’incommoder dans ce qui me semblait être une prière, je regardais du coin de l’oeil ce rituel peu commun, tout en continuant de faire comme si j’étais très afférée à sabler ma tortue. Les mains en prière, les agitant un peu au dessus de sa tête comme pour dessiner un serpent dans le ciel, il finissait son mouvement en les ouvrant en coupole en direction du soleil. Il a répété ce geste à trois reprises, semblant fredonner quelques choses, se balançant légèrement de l’avant vers l’arrière. Toujours agenouillé devant cette offrande de fleurs, il s’est aspergé d’eau puis a prit cet énorme pierre que j’ai alors reconnue ! Lui posant la question au début de mon séjour ici sur cette mystérieuse forme massive en pierre, entourée de fleurs et de chapelet, comme idolâtrée, il m’avait expliqué que c’était en effet une pierre pour un rituel Zapotèque très ancien, qui constituait à capter les rayons du soleil, l‘astre de l‘énergie, par le trou au centre de la pierre. Le rituel voulait ensuite que ce rond de lumière (d‘énergie) soit ensuite aligné de façon à ce poser sur lle front de la personne, pour catalyser cette énergie en elle et ainsi réveiller son animal protecteur qui l‘accompagnerait pour l‘année qui vient.

IMG_1632Il a donc exécuté en geste ce qu’il m’avait expliqué. Levant cette forme massive bien haut vers le ciel, il a aligné l’ouverture centrale vers le soleil, dirigeant ainsi le faisceau lumineux sur son front. Il est resté ainsi, agenouillé, les yeux fermés, le cercle lumineux sur son front pendant quelques minutes. Il a ensuite redéposé la pierre dans l’eau de l’offrande puis c’est dirigé vers nous. Il a nommé cinq noms, dont le mien, sans donner de plus amples informations. Chaque savait exactement quoi faire, sauf moi. Angeles, un grand sourire de compassion, m’a fait de petits signes timides de les suivre. Nous nous sommes rendues au fond de la cour pour être invitée à s’agenouiller en cercle autour de l’offrande.

La première était Louisa, qui s’est approchée pour être au centre du cercle que nous formions, devant Jacobo et l’offrande. Il l’a invité d’un signe à prendre la pierre qui baignait dans l’eau. Elle s’est exécutée. Elle a ensuite pratiqué les même geste qu’il avait fait auparavant. Lorsque le faisceau lumineux était aligné sur son front, Jacobo s’est levé, bouquet de feuille de Copal en main, et s’est dirigé derrière elle. Il a ensuite aspergé le bouquet de feuille d’alcool et en a prit une gorgée qu’il n’a pas avalé. Il a frotté les feuilles sur le front de Louisa, puis, se reculant un peu, à soufflé l’alcool qu’il avait en bouche pour faire une bruine sur Louisa. Chance que je n’étais pas la première, j’aurais fait tout un saut de recevoir de l’alcool derrière la tête sans m’y attendre !

Finalement, Louisa a redéposé la pierre dans l’eau, toujours les yeux fermés et Jacobo lui a tendu un petit bol en céramique où était posé un morceau de résine de Copal sur deux charbons de bois brulant. La légère fumée grisâtre qui s’en dégageait sentait vraiment bon ! Elle a soufflé sur cette fumée pour chasser tout le mal qui aurait pu s’abattre sur elle ou ses proches durant l’année qui vient. En redéposant l’encens aux pieds de Jacobo, elle a nommé son animal protecteur et s’est aspergée les cheveux et le front de l’eau de l’offrande. Elle a ensuite regagner sa place pour laisser le tour à Gabriela, puis ainsi pour chacune de nous.

Ce fut vraiment un beau rituel.. Bien différent de notre 5-4-3-2-1 Bonne année ! Je trouve que c'est un beau contraste pour des gens si festifs et colorés de commencer l'année par un receuillement silencieux comme celui-ci.

Posté par Cat-on-the-road à 09:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]